Les mystères glorieux du rosaire

La liste des 5 mystères glorieux du rosaire

Les 5 mystères glorieux sont :

  1. La résurrection
  2. L'ascension
  3. La pentecôte
  4. L'assomption
  5. Le couronnement de Marie

Comment prier les mystères glorieux ?

  1. sur la croix, faites le signe de croix et dites le “Je crois en Dieu”,
  2. récitez un “Notre Père”, 3 “Je vous salue Marie” (pour les 3 vertus théologales) et 1 “Gloire au Père”,
  3. méditez 5 mystères sur les 5 dizaines :
    1. lisez le texte associé au mystère
    2. confiez une intention
    3. récitez : 1 “Notre Père”, 10 “Je vous salue Marie”, 1 “Gloire au Père” et la “prière de Fatima”.

Quand prier les mystères glorieux ?

En général lors du chapelet du mercredi et du dimanche. Sinon, quand on veut !

Pourquoi méditer les mystères glorieux ?

« Si le Christ n'est pas ressuscité, notre foi est vide »
saint Paul (1 Corinthiens 15, 14).

Quand on prie le rosaire, les mystères glorieux aident à la contemplation du Christ en Gloire. Dès lors, on ne peut simplement s’arrêter à la passion et à la croix. Toute notre vie est tournée vers la résurrection ! Les mystères glorieux de la vie de Jésus célèbrent son triomphe sur la mort et sur Satan.

Ainsi, on peut prier les mystères glorieux lorsque l’on vit des difficultés majeures et que l’espérance semble lointaine. On se rappelle alors ce qu’ont vécut les proches de Jésus qui l’ont accompagné jusqu’au pied du calvaire et qui ont cru en sa résurrection !

On peut les prier lorsque la foi est difficile à maintenir et que le doute s’installe.

Enfin, on médite les mystères glorieux pour approfondir encore plus cette foi liée à la résurrection !

L'Évangile nous accompagne du tombeau vide à la manifestation de la pentecôte puis vers l’ascension et enfin l’assomption et le couronnement de Marie reine de l’univers.

Les mystères glorieux nous nourrissent d'espérance de la plénitude en Dieu à laquelle nous croyons, vers laquelle nous cheminons. La méditation nous pousse à témoigner avec courage de cette bonne nouvelle qui donne sens à toute notre existence.

Les mystères glorieux : textes & méditations

Les références des textes sont indiquées en lien. Une fois que vous avez bien creusé le texte cité ici, n'hésitez pas à lire l'Évangile avant et après l'extrait pour vous imprégner du contexte. Vous varierez ainsi le contenu de votre méditation. Pas de risque de s'ennuyer.

1er MYSTÈRE GLORIEUX : LA RÉSURRECTION

1er mystère glorieux : la résurrection

Fruit du mystère : la foi et la conversion

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. »

Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place.

C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

Ensuite, les disciples retournèrent chez eux. Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. »

Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître.

Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit. Jn 20, 1-18

Un point de départ possible pour la méditation :

Marie-Madeleine sort de nuit. Il est tôt. Il fait certainement froid. Elle aime Jésus : elle décide d'aller sur sa tombe. Elle n'a pas beaucoup dormi car elle pleure Jésus.

Ces deux jours de deuils sont durs pour elle. Son amour si fort pour lui la pousse à l'aube à aller là-bas. Cet amour très fort nécessitait encore d'être purifié, Jésus lui dira ainsi "Ne me retient pas." après qu'elle l'eut reconnu.

Contemplez cette scène, ce dialogue entre eux deux. Laissez l'Esprit-Saint vous révélez l'amour de Dieu dans cet échange.

Toutes les références :

2e MYSTÈRE GLORIEUX : L’ASCENSION

Deuxième mystère glorieux : l'ascension

Fruit du mystère : l'espérance et le désir du ciel

Après ces paroles, tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva, et une nuée vint le soustraire à leurs yeux.

Et comme ils fixaient encore le ciel où Jésus s’en allait, voici que, devant eux, se tenaient deux hommes en vêtements blancs, qui leur dirent : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. » Ac 1, 9-11

Un point de départ possible pour la méditation :

Jésus, après avoir avoir parlé aux pèlerins d'Emmaüs, apparaît une dernière fois à ses disciples. Ils n'en croient pas leurs yeux ! Ils sont dans une joie immense.

Ce qu'ils n'avaient pas tout à fait bien compris leur est révélé à eux, réunis ensemble.

Mettez-vous à leur place. Ils sont bénis par Jésus qui les appelle à témoigner de ce qu'il leur a enseigné. Vous aussi, laissez-vous enseigner.

Toutes les références :

Troisième mystère glorieux : la Pentecôte3e MYSTÈRE GLORIEUX : LA PENTECÔTE

Fruit du mystère : la charité et le zèle apostolique

Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours, ils se trouvaient réunis tous ensemble.

Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux.

Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. Ac 2, 1-4

Un point de départ possible pour la méditation :

Jésus n'est maintenant plus là avec eux. Il y a un avant et un après Ascension. Les disciples ont peur. Ils sont reclus. Ils sont avec Marie. Ils se parlent beaucoup.

Ils ont tellement peur qu'ils ont fermé les portes. Malgré le fait qu'ils aient vu le Christ s'élever dans la gloire. Et d'un coup, tout s'éclaire. La peur disparaît. Leur bouche s'ouvre et ils deviennent des instruments de Dieu.

Jésus leur a bien envoyé une force. 

Toutes les références :

Quatrième mystère glorieux : l'assomption4e MYSTÈRE GLORIEUX : L’ASSOMPTION

Fruit du mystère : la bonne mort et la dévotion à Marie

Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Lc 1, 48-49

Un point de départ possible pour la méditation :

Pour ce mystère, rappelez-vous aussi l'annonciation.

La petite Marie a été choisie par Dieu pour concevoir avec lui un fils. Cet homme est aussi vrai Dieu. Elle est exempte de péché.

Cet événement singulier que l'assomption (nos frères orthodoxes parlent de "dormition") préfigure la résurrection des corps pour tous. Comment seront nous physiquement ? Jeunes ? Lumineux ? Comment était Marie ? Ce ne sera pas un autre corps que celui actuel.

Rapprochez-vous de Marie, allez avec elle vers Jésus.

Toutes les références :

Cinquième mystère glorieux : le couronnement de Marie au Ciel5e MYSTÈRE GLORIEUX : LE COURONNEMENT DE MARIE

Fruit du mystère : la persévérance finale et la confiance en Marie

Un grand signe apparut dans le ciel : une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. Ap 12, 1 

Un point de départ possible pour la méditation :

Marie est couronnée de gloire par Dieu. Elle préfigure l'Eglise. Imaginez la joie dans le royaume de Dieu. Cette joie que vous pouvez toucher du doigt car "le royaume de Dieu est déjà là".

Réfléchissez à votre vie éternelle : y voyez vous un endroit où tout le monde doit faire la même chose et louer en cœur dans sa grande toge blanche ?

Plutôt inintéressant n'est-ce pas ?

Ou une union complète à Dieu qui n'est qu'amour ? Un amour perpétuel et plénier.

Toutes les références :


 Méditations des mystères du lundi et samedi / Méditation des mystères du jeudi
Méditation des mystères du mercredi et vendredi